Chimiothérapie

Qu’est ce que la chimiothérapie?

IMG_1209

La chimiothérapie est une méthode de traitement « systématique » de nombreux types de cancers. Pour certains cancers, notamment les lymphomes, elle va constituer la « base » du traitement. Dans d’autre cas, elle sera administrée « en complément » d’un autre traitement (chirurgical, radiothérapie…) afin de limiter le risque de récidive ou le développement de métastases.

À la différence de la chirurgie ou de la radiothérapie qui visent à détruire une lésion tumorale localisée, la chimiothérapie permet de détruire les cellules tumorales quelles que soient leurs localisations.

Le principe de la chimiothérapie est d’administrer au patient une substance qui va se disséminer par le sang et provoquer la mort des cellules tumorales, en épargnant les cellules saines. La plupart de ces molécules ne détruisent que les cellules ayant tendance à se multiplier très rapidement (cellules tumorales). La chimiothérapie est ainsi bien adaptée pour le traitement e tumeurs présentes en de nombreux endroits de l’organisme (cas des tumeurs avec métastases ou des lymphomes) ou pour les tumeurs localisées mais non opérables.

 

IMG_1206

Déroulement d’une chimiothérapie :

La plupart des chimiothérapies sont conduites selon un principe d’injections répétées à des intervalles précis. Avant chaque traitement de chimiothérapie, une prise de sang de contrôle est effectuée, afin de contrôler la numération formule sanguine.

En effet, la plupart des molécules de chimiothérapie vont provoquer une diminution temporaire du nombre de certaines cellules sanguines (principalement les globules blancs et les plaquettes). Le schéma 2 illustre ce principe. Il est donc essentiel de vérifier que l’animal puisse supporter le traitement, surtout lorsque plusieurs traitements sont réalisés dans un intervalle de temps bref.

Pour certaines molécules, d’autres examens (bilan du fonctionnement des reins, foie, échographie cardiaque…) sont nécessaires avant chaque traitement, toujours afin d’être sûr que le protocole soit bien supporté. Selon les cas, un nombre plus ou moins important de séances sera nécessaire avec une fréquence variable (rarement plus d’une séance par semaine).

 

Pourquoi l’hospitalisation ?

La réglementation française (arrêté du 19 juin 2009) encadre la réalisation des traitements de chimiothérapie anticancéreuse chez les animaux. Afin d’assurer votre sécurité et celle de votre animal, l’administration doit se faire dans des conditions strictes, et des hospitalisations seront souvent nécessaires.

Nous sommes conscients que cette séparation est douloureuse pour vous. Elle est cependant très provisoire, sa durée réduite au minimum nécessaire, et le confort de votre animal pendant ces séjours réguliers chez nous est une de nos priorités.

 

Y a-t-il des complications ?

Les complications lors de la chimiothérapie sont rares, si toutes les précautions nécessaires sont respectées. Une baisse marquée de globules blancs peut parfois entraîner une fièvre, ou une incapacité de combattre une éventuelle infection.

Des effets secondaires digestifs (baisse d’appétit, parfois diarrhées ou vomissements) peuvent être observés, mais des traitements préventifs et curatifs efficaces sont disponibles. Dans certaines races (particulièrement caniches ou bichons) on peut observer une perte de poils.

 

Qu’est ce que la chimiothérapie  métronomique ?

Dans certains cas une chimiothérapie métronomique vous sera proposée. Il s’agit de l’administration quotidienne orale de petites doses de médicaments anticancéreux, destinée à stabiliser la maladie.  Il n’y pas alors d’hospitalisation, mais beaucoup de précision et de rigueur sont demandées au propriétaire.

La chimiothérapie est indispensable dans le traitement de nombreux cancers. Si une bonne coopération existe entre le cancérologue, le vétérinaire habituel, et le propriétaire, elle pourra être menée dans les meilleures conditions d’efficacité et de qualité de vie pour l’animal qui en bénéficie.

N’hésitez pas à poser vos questions, à signaler toute modification de l’état de votre compagnon : ces informations nous sont utiles pour optimiser son traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *